HYÈRES
Siège de l'AVODD
Centre Jean Hamburger
579 Boulevard du Maréchal Juin 83418 Hyères Cedex
Tél  04 94 12 83 83
Fax 04 94 12 83 99

TOULON
Hôpital d'instruction
des armées Sainte-Anne
2 Boulevard Ste Anne BP 600
83800 Toulon Cedex
Tél  04 83 16 27 66
Fax 04 83 16 27 68

TOULON
AVODD
Saint Michel
63 Avenue d'Orient
83000 Toulon
Tél  04 94 08 03 84

Fax 04 94 08 02 45

FRÉJUS
Centre Hospitalier Intercommunal de Fréjus - Saint Raphaël
240 Avenue Saint Lambert
83608 Fréjus Cedex
Tél  04 94 40 22 95
Fax 04 94 40 22 96

BRIGNOLES
"le Cèdre" 
51 Boulevard
Joseph Monnier
83170 Brignoles
Tél  04 94 37 01 86
Fax 04 94 69 33 93

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icône

L’AVODD a intégré dans sa politique qualité, une analyse des risques et la mise en place d’actions correctrices.

Un comité de pilotage étudie mensuellement l’ensemble des évènements indésirables. Ce comité est en interaction permanente avec l’ensemble des instances, la CME et la Direction Générale.

La politique de maitrise et gestion des risques est fondée sur l’implication et le professionnalisme des équipes. Les instances et groupes de travail au sein de l’AVODD sont le moteur de l’amélioration de nos pratiques. 

 

La CME (Conférence médicale d’établissement)

 

La CME est composée de tous les médecins et pharmaciens, elle donne son avis sur la politique médicale de l'Association, l'évaluation des soins et l'élaboration des prévisions annuelles d'activité de l'Association. Elle est consultée sur la politique médicale de l’établissement (projet médical et éléments du contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens).
 

Elle est également impliquée dans  l’élaboration de la politique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins ainsi qu’à l’élaboration de projets relatifs aux conditions d’accueil et de prise en charge des usagers, en proposant un plan d’actions pour répondre aux recommandations du rapport de certification.

 

La COMEDIMS (Commission du médicament et de ses dispositifs médicaux stériles)

 

La COMEDIMS participe par ses avis au choix des médicaments et des dispositifs médicaux  stériles.

 

Le CLIAS (Comité de lutte contre les infections associées aux soins)

 

Le CLIAS participe activement à la démarche d’amélioration de la qualité des soins en matière d’hygiène et de prévention du risque infectieux. Il est composé de la Direction, des hygiénistes (médecin et infirmiers), des néphrologues, des pharmaciens, des représentants du personnel soignant et technique et des représentants des usagers.
 

Il assure la prévention, la surveillance, la définition et l’évaluation d’actions d’information et de formation de l’ensemble des professionnels de l’établissement en matière d’hygiène hospitalière et de lutte contre les risques infectieux.

Le CLUD (Comité de lutte contre la douleur)

 

Assure la prise en charge de votre douleur, grâce  à la mise en place d’outils de prévention et de lutte contre la douleur

 

Le CLAN (Comité de liaison en alimentation et nutrition)

 

Le CLAN à la mission d’améliorer la prise en charge nutritionnelle des patients en évaluant leur état nutritionnel et en coordonnant les actions des professionnels.
 

Le CLAN se charge d’effectuer le bilan de l’existant, de définir des actions prioritaires, et apporte un appui méthodologique aux différents professionnels concernés permettant le respect des indicateur d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins.

 

La CDU (Commission des Usagers)

 

Cette commission a pour but de veiller au respect des droits des usagers, de faciliter leurs démarches et de répondre à leurs demandes d’informations tout en contribuant à l’amélioration de la qualité de l’accueil et d’apporter une prise en charge innovante.

 

Le comité d'éthique

 

Le comité d'éthique est une instance pluridisciplinaire composée de médecins, soignants et représentant des usagers. Il a pour mission de favoriser une réflexion éthique et une interrogation systématique des comportements, des valeurs, des sciences et techniques médicales et assurer le respect et la bienveillance auprès de nos usagers.

L’AVODD assure la prévention, l’analyse et le traitement des risques éventuels ou survenus lors de votre prise en charge, par l’implication des professionnels de santé aux différentes vigilances en association direct avec l’Agence national de sécurité du médicament (ANSM).

L’identitovigilance
Afin d'anticiper les erreurs et risques qui pourraient découler d'une mauvaise identification d’un patient, en définissant la politique d’identification du patient. Il établit des procédures afin de garantir la sécurité des données et contribue à améliorer l’interopérabilité des systèmes d’information au sein de l’établissement. 

L’hémovigilance 
Afin de valider l’ensemble des procédures de surveillance organisées depuis la collecte du sang et de ses composants jusqu’au suivi des receveurs en vue de recueillir et d’évaluer les informations sur les effets inattendus ou indésirables résultant de l’utilisation thérapeutique des produits sanguins labiles.

Matériovigilance 

Afin d’assurer la surveillance des incidents pouvant survenir lors de l’utilisation des dispositifs médicaux. Elle organise le signalement des incidents et risques d’incidents, la notification des rappels effectués par les fabricants de dispositifs médicaux et l’évaluation des informations signalées.

Pharmacovigilance 
Son rôle est de détecter, d’évaluer les effets indésirables des médicaments et de prévenir le risque de leur survenue.

L’aquavigilance 
Son rôle étant de valider l’ensemble des procédures de traitement et de surveillance de la qualité de l’eau.

 
 

Nous effectuons chaque année auprès des patients des enquêtes de satisfaction, qui concernent :
 

La prise en charge médicale et paramédicale

Le respect des règles d’hygiènes

Le respect des droits des patients

La prise en charge de la douleur

 

Indice de satisfaction globale sur 10 depuis 2010 :

Ces enquêtes font l’objet d’une exploitation et d’une retransmission aux équipes
afin de maintenir nos points forts et d’améliorer nos points faibles. 

 

Résultats HAS

La Démarche Qualité fait partie intégrante du management de l’Association ; elle s’inscrit dans le cadre de l’Accréditation initiée par l’Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé (ANAES – Ministère de la Santé) devenue depuis août 2004, la Haute Autorité de Santé (HAS).
 

La certification qu’est-ce que c’est ?

La certification est une procédure d’évaluation des établissements de santé, effectuée par des professionnels de santé (médecins, soignants, ingénieurs, directeurs...) extérieurs à l'établissement et spécialement formés afin de devenir expert-visiteur et ainsi s'assurer du respect de toutes les normes et procédure concernant la prise en charge des patients et la dispensation des soins.
 

L'ensemble du fonctionnement de l'établissement est examiné en rapport au livret de certification, validés et mis à jour par la Haute Autorité de Santé.

Cette certification est obligatoire, avec une visite des experts visiteurs dans l’établissement tous les 4 ans, et par des bilans intermédiaires tous les 2 ans, ou l’établissement doit fournir l’ensemble des preuves concernant une démarche active dans le management de la qualité et de la sécurité des soins.
 

La certification à quoi ça sert ?
 

La certification a pour objectif d’améliorer la qualité de la prise en charge des patients :
 

  • Par l’analyse de nos processus de prise en charge

  • Par une cartographie de nos risques

  • Par une maitrise de nos risques par le biais d’action d’amélioration

  • Par une évaluation continue de nos outils

-

Sur quels principes est basée la certification ?
 

La certification est basée sur le principe de l'amélioration continue de la qualité qui nécessite :
 

  • Une implication de tous les professionnels de santés

  • La réalisation d'actions concrètes,

  • Le suivi de ces actions par des réévaluations

  • La satisfaction du patient

 

Selon les critères développés par la Haute Autorité de Santé auxquels tous les établissements doivent répondre, l’ensemble de nos unités dispose des niveaux de certifications ci-dessous.

Ces résultats sont accessibles depuis le site interne SCOPE Santé qui vous informe sur le niveau de qualité de tous les hôpitaux et cliniques de France

 

Les rapports de certification de l’AVODD
sont consultables sur le site de la Haute Autorité de Santé

 
 

Les indicateurs de qualité et sécurité des soins (IQSS) de la Haute Autorité de Santé mesurent la qualité et la sécurité des soins dans tous les établissements de santé.

Ils sont développés avec les professionnels de santé, les patients et usagers pour améliorer le service rendu au patient.
 

Le recueil généralisé d’indicateurs dans le système de santé poursuit un triple objectif :

•    Développer la culture de la mesure de la qualité des soins 
•    Disposer de mesures factuelles de la qualité 
•    Renforcer l’effet levier sur l’amélioration de la qualité des soins
 

Depuis 2012, toutes les structures ayant une autorisation pour l'activité de traitement de l'insuffisance rénale chronique par épuration extrarénale doivent transmettre à la HAS un ensemble de données qui lui permettent de calculer les indicateurs de qualité et de sécurité des soins et de suivre leur évolution dans le temps.

Le champ concerné par ces indicateurs est celui de l’hémodialyse, quelles que soient ses modalités (centre, unité de dialyse médicalisée, unité d’autodialyse assistée ou non, domicile).

 

Le recueil consiste en une enquête rétrospective portant sur un échantillon des séjours tirés au sort de patients hémodialysés chroniques depuis au moins 9 mois dans l’établissement. 


En fonction des résultats des différents indicateurs, des actions d’amélioration sont déterminées et mises en œuvre afin d’améliorer, de façon continue, la qualité et la sécurité des soins apportés aux patients pris en charge.



Lutte contre les infections liées aux soins

Les infections liées aux soins sont les infections qui apparaissent à la suite d’actes de soins,  d'un séjour à l'hôpital. Elles peuvent être évitées le plus souvent en respectant certaines règles d'hygiène. Nous menons des actions dans nos unités, auprès des usagers comme des professionnels, pour éviter l'apparition des infections nosocomiales. 

 

La stratégie hôpital numérique définit un plan de développement et de modernisation des systèmes d’information hospitaliers (SIH) et a pour but de fixer des priorités et des objectifs, en mobilisant tous les acteurs concernés et en accompagnant les établissements de santé dans leur transformation par les technologies de l’information et de la communication.
 

La stratégie hôpital numérique se décline en un programme pragmatique et cohérent, agissant sur un ensemble de leviers constitué d’un socle de priorités :

 

Les indicateurs des trois domaines constituant les prérequis du socle commun du programme hôpital numérique ont été atteints. L’AVODD a atteint le premier niveau de maturité de son système d’information.

Domaines fonctionnels :
 

  • Résultats d’imagerie, de biologie et d’anatomo-pathologie

  • DPII (Dossier patient informatisé et interopérable) et communication extérieure

  • Prescription électronique alimentant le plan de soins

  • Programmation des ressources et agenda du patient

  • Pilotage médico-économique

Lancé en 2011, le programme hôpital numérique est depuis la fin de l’année 2015 complété par le guichet de certification « qualité hôpital numérique ».

Ce certificat est attribué à des industriels fournisseurs de solutions informatiques à destination des établissements de santé dont le système de management de la qualité respecte le référentiel qualité « hôpital numérique » et prévoit notamment la création d’une certification « qualité hôpital numérique ».
 

Cette dernière vise à répondre aux exigences des utilisateurs – à savoir les hospitaliers – et à apporter des garanties en termes de transparence, de services et de qualité (production, déploiement, relation client…), d’interopérabilité et de sécurité des données.

Sa mise en œuvre doit permettre, in fine, d’optimiser l’évaluation de la dimension SI dans la certification des établissements de santé.

 

L’AVODD offre un programme d’ETP. Il s’agit d’une « Education thérapeutique pour personne insuffisante rénale chronique », mise en place en ambulatoire.

 

Ce programme a pour objectif d’apporter à chaque patient les compétences essentielles à la gestion de sa maladie, avec pour finalité  « le maintien de sa qualité de vie» et « le recul de l’échéance des traitements substitutifs (greffe ou dialyse)».
 

Alors qu’on observe aujourd’hui une progression régulière de l’incidence et de la prévalence de la maladie rénale chronique avec comme conséquence une augmentation des patients nécessitant des traitements de suppléance rénale, le programme de l’AVODD consiste à développer une action d’éducation thérapeutique auprès des patients suivis en consultations (néphrologiques ou autres), en amont de la dialyse, dès l’annonce d’une insuffisance rénale chronique.

La population ciblée sera donc constituée, sans restriction, de tous les patients qui présentent une pathologie rénale pouvant conduire à une insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) et dont le débit de filtration glomérulaire se situe entre 60 et 25 ml/mn.


L’ETP, à quoi ça sert ?
 

Nous souhaitons par notre programme donner au patient et à ses proches une meilleure connaissance de sa maladie et des moyens de néphroprotection afin de lui permettre de mieux vivre au quotidien avec sa maladie et ses traitements, assurer au mieux la néphroprotection, et ainsi,  prévenir les comorbidités et retarder la mise en dialyse.

Que propose-t-on ?
 

La personne ainsi suivie bénéficie d’un parcours individuel adapté et d’un plan personnalisé de soins qui privilégie l’accompagnement du patient et de ses proches par :
 

  • Un soutien psychologique

  • Une aide sociale

  • Des sessions éducatives

  • Sur les fonctions du rein et le suivi de sa tension.

  • Aider à comprendre sa maladie même au stade asymptomatique et son suivi médical

  • Aider  à comprendre ses paramètres : tension artérielle (explication et dédramatisation….), connaissance des valeurs cibles

  • Reconnaissance des signes d’alerte et capacités de réactivité vers les professionnels de santé

  • Aider à repérer des actions préventives de protection de ses reins

  • Sur le bilan biologique.

  • Aider  à comprendre son bilan sanguin : explication et dédramatisation

  • Aider à se situer dans l’évolution de la maladie (débit de filtration glomérulaire….)

  • Sur les traitements pharmaceutiques

  • Aider à comprendre son traitement et à l’intégrer dans son quotidien, connaitre les médicaments à risques néphrotoxiques

  • Sur une alimentation adaptée (sel et protéines sont ciblés).

  • Diététique : réduire le sel et les protéines, vigilance à la prise de poids, choix alimentaire adapté

  • Sur la gestion de son stress

  • Savoir repérer ses propres ressources et savoir les utiliser

Quel est le mode d’entrée dans le programme ?
 

L’accès au programme peut se faire par le biais du médecin traitant ou d’autres spécialistes, mais également directement par une demande des patients.

L’inscription à notre programme d’ETP est proposée aux patients par les néphrologues de l’association lors de leur consultation. Le patient est contacté ensuite par l’équipe d’ETP pour envisager un rendez-vous pour un bilan éducatif.
 

Ce programme est gratuit.

 Quel est le mode de sortie du  programme ?
 

Dans toutes les activités proposées, le patient a le choix, sans aucun préjudice, de refuser celles qu’il ne souhaite pas.
 

Chaque patient est complètement libre d’arrêter à tout moment, et toujours sans préjudice aucun.
 

Les données le concernant sont confidentielles et partagées avec les autres professionnels de santé uniquement avec son accord.